L'actualité du refuge

La SPA de Bordeaux et du Sud-Ouest

Qui sommes nous ?

1° Une association Loi 1901 déclarée à la Préfecture de Bordeaux en 1923 et reconnue d’utilité publique par décret du 6 juillet 1965 (ce qui constitue la reconnaissance du sérieux de notre action et nous permet, de surcroît, de recevoir des legs sans frais de succession).
Une association juridiquement autonome qui ne gère que le refuge de Mérignac et totalement indépendante des très nombreuses autres associations de défense des animaux sur le territoire national, dont certaines peuvent parfois être critiquées quant à leur mode de gestion, notamment par les médias qui jettent ainsi aveuglément et indûment l’anathème sur toutes les associations confédérées.

2° Une équipe de personnes entièrement bénévoles : tout d’abord les 15 membres du conseil d’administration élus pour trois ans et renouvelables par tiers en assemblée générale mais aussi des bénévoles qui interviennent ponctuellement pour diverses occupations telles que promenade des animaux, travaux de bricolage et enquêtes sur place suite à signalement de cas  de maltraitance…..

     

 3° Une « PME » de 22 salariés (dont certains à temps partiel) pour assurer outre les tâches administratives, le nettoyage et l’entretien des locaux, la nourriture des animaux, des soins vétérinaires sous le contrôle de 3 cabinets vétérinaires attachés au refuge qui se relaient en permanence, l’accueil du public qui vient adopter, abandonner ou récupérer un animal, la gestion de notre secteur fourrière, et cela chaque jour de l’année.

  

 

   
4° Une association qui développe principalement 4 activités :

- Une activité de refuge qui concerne les animaux proposés à l’adoption car directement abandonnés par leur propriétaire mais aussi des animaux arrivés en secteur fourrière et non récupérés.
- Une activité de fourrière qui accueille les animaux errants qui nous sont conduits par les quelques 250 communes du département (dont celles de la CUB) qui nous ont confié leur rôle de fourrière contre une participation financière.
Le fait que nous ayons 2 secteurs (refuge et fourrière) permet que notre secteur fourrière ne soit pas un mouroir systématique pour les animaux non réclamés par leur propriétaire à l’issue des délais réglementaires. En effet si nous estimons que ces animaux sont adoptables nous les transférons en secteur refuge, ce qui leur donne une nouvelle chance de retrouver un bon maître.
- Une activité d’enquêtes sur le terrain pour les cas de maltraitance signalés, et il faut insister sur le fait que la vraie misère animale n’est pas dans nos locaux à Mérignac, où les animaux sont pris en charge, mais bien à l’extérieur dans des conditions misérables chez des maîtres indignes.
- Enfin, une activité de garde d’animaux mais réservée à nos membres cotisants (pour ne pas concurrencer le secteur privé marchand) et qui doit rester limitée afin de ne bloquer les boxes au détriment du secteur refuge.

 

5° Un budget annuel de l’ordre de 1 100 000 € en dépenses qui génère de façon endémique un déficit d’exploitation de l’ordre de 250.000 à 300 000 € chaque année, heureusement couvert par les legs de généreux donateurs, sans lesquels notre association n’aurait pu développer sa mission de défense et de protection des animaux depuis bientôt 96 ans.

Le Trésorier